Carte blanche

Épisode 184 - Dans le cadre de la réalisation de son dépôt, Vincent Filbiche, modéliste belge qui affectionne particulièrement les trains de l'Est de la France, patine ses bâtiments. Je l'ai invité à vous partager son expérience sur ces pages.


Par Vincent Filbiche
chroniqueur invité,

Patine et vieillissement des bâtiments 

1 - La patine des murs

Si la majorité des kits du commerce (Faller, Kibri, Vollmer ... ) sont d'une grande qualité, il faut néanmoins déplorer l'aspect trop neuf des pièces et principalement des murs. Mis à part Faller qui a sorti une gamme "patiniert", il n'y a pas d'autre solution que de retrousser ses manches et s'y mettre soi-même si l'on désire avoir des murs réalistes.

 

 

Alors plutôt qu'un long discours, laissez moi vous présenter ma méthode en vidéo. Elle n'a pas la prétention d'être parfaite, et je sais que les puristes trouveront à critiquer, mais cette méthode me convient et est une bonne base pour débuter. A vous ensuite de l'affiner selon vos désirs.

 

 

 

Et pour ceux qui souhaitent quelques photos supplémentaires, voici.

 

 

 

 

 

2 - Le vieillissement des murs

 

Voici la suite logique à la patine des murs, à savoir cette fois le vieillissement.

 

 

Vous avez besoin uniquement de préparer un jus noir. Tout est détaillé dans les vidéos comme d'habitude.



 

Et quelques photos pour mieux apprécier les détails.

 

 

patine selon vincent filbiche

 

 

 

 

 

3 - Le traitement des toitures

 

Après la patine et le vieillissement des murs, attaquons nous cette fois aux toitures, travail peu évident au premier abord.

 

 

 

 

En effet, obligé de travailler en plusieurs étapes pour obtenir ce résultat. Je vous explique la méthode en quelques lignes. En soi elle est très simple, mais demande beaucoup de temps si l'on veut un résultat à la hauteur.

 

Il faut suivre les 3 étape suivantes :

 

1) Passage pratiquement à sec alternant avec des zones plus humides au pinceau d'un mélange vert couleur mousse.

 

2) Passage toujours pratiquement à sec de blanc au pied des cheminées, vitrages et niches de haut de toiture. Ensuite passage à sec cette fois de blanc sur toute la toiture.

 

3) Préparation du lavis noir vraiment très, très dilué, que je passe généreusement partout pour remarier les teintes

 

 

Pour les toits en tôles ondulées, le principe est le même, à la différence que les peintures et jus sont appliqués dans le sens des ondulations.

 

 

Dernière remarque, si vous souhaitez un toit d'aspect plus neuf (et donc sans mousse) seules les étapes 2 et 3 seront réalisées.

 

A vous de jouer maintenant !

Vincent



Vous pouvez retrouver d'autres astuces de Vincent :
- Sur son blog " Un petit coin d'Alsace en Begique "
- Il est également présent sur les forums 3Rails et Passionnément train

Emmanuel

newsletter letraindemanu 2