letraindemanu_logo_tutoÉpisode 107 - Il est temps d'installer et câbler les composants du tableau de commande et de contrôle. Bonne occasion pour évoquer un nouveau fournisseur : Lapierre Modélisme.

Il me manquait quelques composants pour mon TCC. Je les ai donc commandés chez Lapierre Modélisme, fournisseur découvert à l'exposition de Saint-Mandé : quelques leds, résistances et interrupteurs.

Livraison rapide mais ...

Le site est agréable, l'architecture intuitive et les fiches produits claires. Commande passée le jeudi 8 au matin et reçue le mardi 13, les délais annoncés sur le site du fournisseur sont respectés et le colis est soigné. Malheureusement, il manque l'échantillon (0,10 €) et surtout je n'ai jamais reçu de SMS de suivi du colis pourtant facturé 0,40 €. Un comble pour une option de suivie généralement incluse chez les autres fournisseurs !

Un inverseur SPDT on/on s'est révélé défectueux (devenant de fait un simple interrupteur on/off !) et un second s'est brisé net lors de son montage sur le tableau. C'est balaud ! Et surtout il va me manquer deux inverseurs.

Les produits sont proprement emballés dans des petits sachets zippés bien pratiques pour le rangement. Sachets que je vous invite à conserver pour des usages ultérieurs.

Un câblage minutieux

Retour aux travaux d'électricité. Pour mémoire, mon TCC sera alimenté en 14V AC avec le transformateur Fleischman 6735 offert par Jeanne et Olivier en octobre dernier. Pour les soudures, j'utilise un fer a souder à 40w et un alliage à 60% étain et 40% de plomb.

Pour ces travaux, je décide de travailler signal par signal en commençant par le disque Ouest. 

Il me faut quatre leds jaunes, deux leds rouges et un inverseur on/on. Les leds jaunes sont montées avec des résistances de 1 kOhms et les leds rouges avec des résistances de 560 Ohms (pour équilibrer la luminosité, les leds jaunes et blanches étant plus lumineuses que les rouges et vertes). Les composants sont d'abord testés. Puis je soude une résistance sur l'anode de chaque led (il n'y a pas de sens pour le montage de la résistance). L'anode est le pôle positif, c'est la patte la plus longue. 

letraindemanu (511b) cablage du tableau de commande réseau ho

Photo 511 : Câblage des leds du disque Ouest sur le tableau de commande. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Puis, à l'autre extrémité de la résistance, je soude un fil (couleur fil = couleur led) assez long pour joindre l'inverseur. Si deux leds doivent être alimentées simultanément  (cas du disque ou du carré par exemple) les leds sont connectées ensemble pour n'avoir qu'un seul fil arrivant à l'inverseur.

Un fil noir est soudé à la cathode (pôle négatif, patte courte) et tiré jusqu'à une barrette de dominos qui sert de répartiteur de masse.

Toutes les soudures sont ensuite protégées par un isolant adhésif type chatterton (pour éviter tout court-circuit) en prenant soin de ne pas couvrir la résistance elle-même en raison de la dissipation de chaleur. La couleur du chatterton est la même que celle du fil.

Un fil rouge partant du domino répartiteur de phase est tiré jusqu'au pôle central de l'inverseur puis soudé. Un morceau de gaine themorétractable (5-6 cm) est placé ensuite sur la soudure. 

Le fil rouge venant des leds rouge et jaune est soudé sur l'un des pôles de l'inverseur, le fil jaune venant de la seconde led jaune est soudé sur le second pole. N'oubliez pas d'engager vos morceaux de gaine thermorétractable avant les soudures !

letraindemanu (512b) cablage tableau de commande ho

Photo 512 : câblage de l'inverseur du disque bOuest sur le tableau de commande. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Par convention, sur le TCC, les inverseurs en position haute devront donner la position "fermée" des signaux.  Je teste une dernière fois mes circuits. Comme tout s'est bien passé jusqu'ici, mon inverseur est mis en place. Sur le chemin des câbles, je fixe des Serflex®, mais ils seront serrés à la fin des travaux, quand tous les câbles seront tirés. Cela va me permettre de rationaliser tout ce joli foutoir qui s'annonce.

Mon premier signal est opérationnel.

Le sémaphore

le sémaphore présente une particularité : Au synoptique il est représenté par des leds bi-colores rouge/vert. Les leds ont donc trois pattes : Une anode (+) et deux cathodes (-). Le commun est donc au positif alors que tous mes branchements sont au commun négatif, y compris mes signaux France Fournitures Modélisme. Pour ce qui me concerne, cela ne me gêne pas puisque j'alimente en 14V alternatif. Je soude donc ma résistance au commun.

Le sémaphore est branché, comme le disque précédent, sur un simple inverseur on/on.

Attention, ce signal étant présent physiquement sur le réseau, il me faut aussi un faisceau de branchement pour ledit signal en plus des signaux au synoptique. Une barrette de dominos est donc ajoutée pour un raccord ultérieur de ce signal, en n'oubliant pas le fil de masse, qui sera commun pour tous les signaux.

letraindemanu__513b__c_blage_tableau_de_commande_r_seau_ho

Photo 513 : Barrette de dominos pour le branchement des signaux physiquement présents sur le réseau. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Les carrés

Les carrés ont une particularité : ils ont trois indications possibles. Il faut donc deux inverseurs par signal : Un premier inverseur, monopolaire, permet de choisir entre carré (deux feux rouges) et départ, le second, bipolaire, permet de choisir entre manoeuvre (un feu blanc) et voie libre (un feu vert, l'oeilleton n'étant pas représenté au synoptique).

L'inverseur bipolaire est ici justifié par l'interconnexion avec le guidon d'arrêt qui sera câblé ultérieurement.

Les leds sont câblées comme précédemment : Arrivée du (+) sur plot central du premier inverseur monopolaire. Fil rouge des leds rouges sur un plot. Le second plot est relié au plot central du second inverseur bipolaire qu'il alimente donc en (+).

Un bon schéma vaut mieux que de longs discours.

letraindemanu__514b__cablage_tableau_de_commande_r_seau_ho

Photo 514 : Câblage des carrés sur le tableau de commande du réseau. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Cas particulier du PN

Le PN est un cas particulier puisqu'il utilise des leds clignotantes. Or ces leds ne fonctionnenent qu'avec du courant continu ! C'est là que je suis content d'avoir un transfo Fleischman qui délivre du courant traction en continu. Le PN sera donc branché sur ce circuit distinct où il faut impérativement respecter le (+) et le (-) des leds.

Cinq leds rouges clignotantes de ° 3mm sont installées au synoptique : une comme témoin près de l'interrupteur et quatre de part et d'autre de la route symbolisée en jaune sur le tableau. Elles sont branchées, comme les leds précédentes, avec une résistance de 560 Ohms par led.

L'inverseur défectueux, devenu par la force des choses un simple interrupteur, sera utilisé pour ce PN actionné manuellement.

Comme pour le sémaphore et les deux carrés, il faut prévoir un faisceau pour alimenter les leds CMS rouges clignotantes sur le module.

La moitié du TCC est désormais opérationnel et c'est déjà un beau foutoir de câbles sous le tableau.

letraindemanu (515b) cablage tableau de commande réseau ho

letraindemanu (516b) cablage tableau commande réseau ho

Photos 515 et 516 : Vue partiel du tableau de commande déjà câblé. Source : letraindemanu sur Canalblog.

A suivre.

Emmanuel

letraindemanu_logo_top_article_2017