Épisode 70 - Tous les modélistes ferroviaires en rêvent : disposer d'une pièce dédiée pour y construire leur réseau. Malheureusement, les conditions économiques et les prix des logements obligent la plupart d'entre-nous à réviser drastiquement nos prétentions à la baisse. La conquête d'un nouveau territoire est dès lors un temps fort dans l'élaboration du projet.

" Le modéliste ferroviaire est un drôle d'animal " écrivais-je récemment dans un billet d'humeur traitant de notre incroyable capacité explorationnelle à conquérir de nouveaux espaces (Épisode 55). Alors, forcément, lorsqu'une pièce du logement familiale se libère, cela ouvre de nouvelles perspectives.

letraindemanu__337__d_m_nagement_r_seau_ho

Toujours prévoir le déménagement du Réseau

letraindemanu__336b__d_m_nagement_du_r_seau_hoCette nouvelle étape dans mon projet m'amène à évoquer un point trop souvent négligé par beaucoup de modélistes : le déménagement du réseau.

N'oublions pas que le réseau est une oeuvre qui s'étale sur de nombreuses années. Il représente un investissement financier conséquent et des centaines d'heures de travail. Or la vie est parsemée d'évènements parfois imprévisibles et brutaux qui impliquent des changements d'habitat : la santé, le handicap, l'emploi, et les recompositions familiales en étant les plus importantes. Et rien n'est plus désolant que de devoir se séparer, ou pire (!), détruire une telle oeuvre artistique simplement parce qu'on n'a pas prévu de passer le réseau par une porte, une fenêtre ou un simple escalier !

Bien-sûr, une construction modulaire telle que "Z.I. Nord" (nom définitif de mon premier module) se prête parfaitement à ce genre d'exercice. Elle a même été choisie pour cette seule raison.

Même un réseau beaucoup plus grand, voire monolithique, peut parfaitement se déménager si son transport a été intégré dès le début de la construction. Certes, cela nécessite une planification rigoureuse et une construction soignée pour réaliser les segmentations physiques et électriques. De même, cela augmente un peu le coût de l'infrastructure, mais cette dépense supplémentaire est immédiatement amortie dès le premier déplacement.

D'ailleurs la dimension de mon module, 202 x 50 x 40 cm semble être une dimension maximum. D'autant que cela représente un poids non négligeable. Il est costaud le module ! La prochaine fois, je travaillerai sur du 150 de long pour un transport plus aisé.

Un oiseau quitte le nid

letraindemanu__338__diplome_d_tat_infirmi_reSi certains déménagements sont imposés par des évènements tragiques, d'autres sont, fort heureusement, plus gais. Dans mon cas, c'est ma fille aînée (à gauche sur la photo 338 ci-contre avec sa référente de promo lors de la cérémonie publique de remise des diplômes à la mairie de Bobigny) qui prend son envol et quitte le nid parental. Il faut dire que 2017 aura été pour elle un millésime exceptionnel : Diplôme d'état d'infirmière, début de carrière dans la foulée, premier appartement avec son compagnon après quatre années d'une liaison stable, PACS prévu d'ici à la fin de l'année,...  Je sens que je ne vais pas tarder à devenir grand-père.

La suite, vous l'aurez compris, est qu'une chambre vient de se libérer dans notre appartement. Et comme Dame Nature a horreur du vide...

" Z.I. Nord ", après sept mois de squat dans le salon familial, a donc migré dans la pièce voisine. Et comme mon gendre s'est séparé de son bureau estudiantin (lui aussi a débuté sa carrière cette année), j'ai donc récupéré ce meuble robuste qui va pouvoir accueillir toute la partie atelier. Voilà une belle surface de travail pour créer mes maquettes et patiner mes wagons. Je me suis déjà préparé une wishlist sur Modellbahnshop-lippe.com. Et je viens de craquer pour un coffret de huit wagons Roco vendu sur le Forum 3 rails. Pour 50€, voilà qui viendrait gonfler mon parc de wagons époque III à un prix particulièrement attractif : huit unités d'occasion au prix de trois neufs.

Une extension pour " Z.I. Nord "

Toujours dans l'esprit de conquête spatiale qui anime nos cerveaux ferroviphiles, il va de soit que mes neurones, du moins ceux qui me restent, sont déjà sollicités pour imaginer et élaborer une extension au module d'origine. Sans doute sur une surface plus réduite car passant par dessus le bureau, un module supplémentaire d'environ 150 x 30 cm (hors courbe au rayon R2 pour joindre les deux éléments en L) permettrait de prolonger la ligne concédée à la Compagnie Industrielle et Commerciale et d'ajouter une voie de desserte : soit une nouvelle entreprise à desservir, soit un petit dépôt pour la CIC. Le choix n'est pas arrêté et je suis ouvert à vos suggestions.

L'importance de la famille

A l'occasion de cette expansion ferroviaire, je tiens à nouveau à remercier ma famille et en particulier mon épouse, sans laquelle ce projet initié il y a sept mois n'aurais jamais pu se concrétiser. Et je dois bien l'avouer, jamais je n'aurais imaginé pouvoir me replonger dans ma passion à l'automne de ma vie, construire un dernier réseau et retrouver tous ces plaisirs savourés pendant les trente-cinq années de ma première période.

Et même si le réseau est modeste, le parc roulant plus modique et les moyens financiers bien plus limités, j'ai malgré tout la chance d'avoir un espace pour mon univers miniature.

Avec de telle perspectives, la saison 2 de "letraindemanu" s'annonce d'ores et déjà savoureuse : la production a signé pour 70 nouveaux épisodes pour le blog.

Mais avant d'attaquer les piètements du module " Z.I. Nord " maintenant à sa place définitive, il me faut retourner au chantier des enfants. Car oui, il y a un revers à la médaille : Je viens d'être réquisitionné pour refaire l'appartement des tourtereaux ! Électricité, peinture,....

Et en plus, aujourd'hui c'est l'anniversaire de patapouf. Deux ans le bestiaux ! Il devrait être remboursé par la Sécu, c'est mon meilleur médicament. 

letraindemanu__339b__auteurEmmanuel

newsletter_letraindemanu_2