Épisode 51 - Après les congés d'été, voici venu le temps de la rentrée. Bonne occasion pour faire un bilan d'étape sur l'avancée des travaux et sur les réseaux sociaux.

Les congés d'été sont bien souvent, pour les ferromodélistes, une période de pause dans les travaux puisque l'on se consacre à sa famille, aux amis ainsi qu'à d'autres loisirs, même si on en profite parfois pour conjuguer passion ferroviaire et sortie familiale en faisant un détour par un train touristique. J'espère que vous avez passés d'agréables vacances.

Cette rentrée est donc une bonne occasion pour réaliser un bilan d'étape cinq mois après le lancement du projet "Z.I. Nord".

letraindemanu (122) plan ZI Nord-1050x332

Photo 247 : le plan de voie de la ZI Nord. Source : © letraindemanu sur Canalblog.

Pour mémoire, ce premier module s'inspire de l'oeuvre "La rue de Suède" de Yann Baude, présentée dans le hors-série 48 dédié de Loco-Revue. Une création originale qui a d'ailleurs suscité plusieurs interprétations par d'autres modélistes comme en témoignent plusieurs fils sur le forum de la revue. Pour ma part, j'ai trouvé ce plan de voies et son environnement industriel compatibles avec mes objectifs et surtout mes contraintes. La première d'entre elle étant d'ordre budgétaire.

Autre particularité : Adepte de la marque emblématique Märklin, ce réseau est donc en "3 rails" digital. La voie K a été choisie pour le plaisir de la balaster moi-même et pour sa gamme d'aiguillages dits "élancés" plus esthétiques, même si les extensions futures seront sans doute dotées de la voie C. (Alain Sénès, alias Moduleho, nous a d'ailleurs présentés une intégration réussie de cette voie C - en Trix "2 rails"- sur son oeuvre "Saint-Tristan-").

Si le plan d'origine de "La rue de Suède" à été globalement respecté, ses voies principales ont été allongées. Avec 50 cm de plus que la création de Yann Baude, cela m'a permis d'augmenter la longueur utile de la voie principale et de son évitement pour accueillir des rames d'un peu plus d'un mètre avec des courbes de 900 cm. De même, la longueur des embranchements s'en trouvent étirées et donc d'une capacité d'accueil supérieure. L'Installation terminale embranchée  (ITE) du premier plan a ainsi pû être dédoublée après le passage à niveau. Là encore cela augmente les possibilités de manoeuvres.

Ce dimensionnement de 200 x 50 cm augmente également le panorama et donc le nombre de bâtiments en fond de décor.

letraindemanu (240) facade usine ho

Photo 248 : le fond de décor en cours de construction. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Bilan financier

Ce projet s'inscrit dans un budget contraint. L'idée est donc de démontrer que ce petit réseau est réalisable avec un petit budget. 

Le caisson ayant été réalisé avec du bois de récupération pour l'essentiel, il ne m'aura coûté qu'une trentaine d'euros (un peu de bois, des plaques de Dépron, colle vinylique, ...). A cela il convient d'ajouter une trentaine d'euros pour le tube à leds et quelques accessoires d'électricité (Serflex, câbles d'alimentation, prise mâle, dominos,...). Au total, le caisson m'aura donc coûté jusqu'ici une soixantaine d'euros. Il me reste à réaliser le toit et la facade.

Coté plan de voies : Les éléments de voies, dont six aiguilles grand rayon, représentent un budget conséquent d'un peu plus de 250 euros, sans moteur. J'aurais pu amoindrir ce coût avec des aiguilles standards moins chères, mais l'esthétisme en aurait pâti. Le coût de la pose des voies est quasi-nul puisque j'ai utilisé du sable naturel pour le ballast.

Coté décor maintenant : Toute la voirie est réalisée en Carton-plume©, son coût est donc dérisoire. Sa mise en couleur avec de la cendre de cigarette ne m'a rien coûté. Il en est de même pour le quai en ilot réalisé avec le même matériau, une chute de papier de verre et du carton Canson. 

Le fond de décor, à son stade actuel du moins, est d'un budget raisonnable. Le support en MDF est du bois de récupération. C'est la peinture acrylique qui coûte le plus cher. Il faut en effet choisir des produits de qualité (pour ma part, la marque Pébéo) : un grand tube de blanc, un tube de bleu, un tube de noir, le tout pour une trentaine d'euros.

Concernant les bâtiments, l'investissement est modéré : Un abri de quai Faller (26€) et une usine Walter-Cornerstone (36€). La façade d'usine, en construction intégrale et en cours de finition, est d'un coût dérisoire. 

Pour finir sur l'aspect décor, on peut mentionner : Quelques pots de peinture Hulmbrol, quelques pots de terre à decor, des profilés Evergreen, de la colle pour maquette plastique, le tout pour une trentaine d'euros.

La commande digitale, une Mobile Station 2 Märklin, m'a coûté 80€. Cela reste raisonnable pour cette centrale d'entrée de gamme largement suffisante pour ce projet modeste. 

Le premier engin moteur, la 050 TA 23 Märklin, a été achetée pour 370€, fumigène inclus. C'est pour moi un investissement important. Mais je souhaitais impérativement une locomotive à vapeur et sonorisée pour ce premier engin de manœuvres, locomotive française de surcroît. 

Le parc tracté compte une Bruhat Roco d'occasion (20€), un couvert à essieux Märklin Start-Up avec feu de fin de convoi (20€), un couvert et un tombereau - avec chargement de charbon - à essieux Marklin (35€ pièce).

Enfin, terminons avec la première tranche de signalisation puisque j'ai commandé 2 cibles 5 feux sur mât pour un total de 77€, port compris.

A ce stade donc, le projet "Z.I. Nord" représente un budget de moins de 1100€ en cinq mois, dont près de la moitié pour la commande digitale et le parc roulant. On reste sur un budget raisonnable qui montre que l'on peut pratiquer le modélisme ferroviaire avec des moyens financiers modestes, pour peu que l'on s'implique dans un décor mélangeant produits commerciaux ou artisanaux et construction intégrale. Cette dernière nécessite du temps,  aussi bien pour les recherches documentaires que pour la réalisation, mais est source de bien des satisfactions. L'imperfection du résultat est à comparer à la modestie de l'outillage disponible. L'investissement en outillages perfectionnés (impression 3D, robot découpeur...) améliore la finition mais a un coût incompatible avec mon budget actuel. Il faut savoir faire des compromis.

Sur les réseaux sociaux

letraindemanu (204) Cles pour le train miniature 31 LR Presse

Le blog "letraindemanu" sur Canalblog, sur lequel ont été publiés 50 articles et presque 250 photos, a attiré plus de 5800 visiteurs depuis son lancement en avril dernier. C'est un résultat encourageant pour un blog au sujet si spécialisé sur un lectorat cible d'environs 50 000 ferromodélistes français. Il est d'ailleurs agréable de constater que si un peu plus de la moitié des visites émanent d'internautes français, le lectorat est également constitué de nombreux visiteurs d'Europe, d'Afrique du Nord et d'outre-atlantique. Plus important que le nombre de visiteurs est la fidélité des internautes inscrits à la newsletter et le nombre de pages lues. 

Ce blog a su attirer l'attention de la rédaction de la revue "Clefs pour le train miniature" et le reportage sur l'exposition Fédé Rail 2017 a été relayé sur le site officiel de notre fédération, la FFMF.

Sur Facebook, mon compte personnel modéliste et la page "letraindemanu" sont également régulièrement visitées et fidélisées.

Enfin, il me faut évoquer les forums sur lesquels sont publiés une copie des principaux articles. J'ai choisi volontairement de ne m'inscrire que sur deux forums bien que le choix soit plus vaste. En effet, s'inscrire sur un forum implique d'y apporter des contributions de qualité, de participer aux échanges régulièrement, de s'intéresser aux autres, et donc cela prend du temps. "Moins mais mieux", formule énoncée par Loco-Revue en matière de modélisme est applicable également aux réseaux sociaux. J'ai donc choisi le forum Loco-Revue, forum généraliste de qualité (dont mon fil a totalisé 14879 lectures) et le forum 3 Rails, dédié comme le titre l'indique, au cercle spécifique des "3 raillistes" (4977 lectures). Les forums suscitent des échanges plus importants que le blog où, étrangement, les lecteurs laissent peu de commentaires. Pourquoi ? Mystère.

Je tiens donc ici à remercier tous ces visiteurs pour l'intérêt qu'ils portent à ce projet et aux pages qui lui sont dédiées, ainsi que pour leurs avis éclairés, leurs observations constructives et leurs suggestions pertinentes. Elles sont source d'encouragement, de motivation et d'amélioration. Merci pour ce soutien.

Pour conclure ce bilan d'étape, il s'avère satisfaisant : Les travaux en cours sur le module sont conformes aux objectifs du projet et le budget prévisionnel est respecté. Les pages internet ont réussi à fidéliser un lectorat régulier. 

Avec ce bilan encourageant, il est temps de retourner au module. Prochaine étape, la toiture de ma façade d'usine.

Emmanuel

Pour ne manquer aucun article

vd_blog_newsletter

Abonnement Newsletter Compagnie industrielle et commerciale (Compagnie ferroviaire fictive) - Loisirs - Compagnie industrielle et commerciale (Compagnie ferroviaire fictive) - CanalBlog

Abonnez-vous à la newsletter Compagnie industrielle et commerciale (Compagnie ferroviaire fictive) pour ne manquer aucun message publiés sur le blog

http://www.canalblog.com